ADRAR [1] CHLEF [2] LAGHOUAT [3] OUM EL BOUAGHI ) [4] BATNA [5] BEJAIA [6] BISKRA [7] BECHAR [8]
BLIDA [9] BOUIRA [10] TAMANRASSET [11] TEBESSA [12] TLEMCEN [13] TIARET [14] TIZI OUZOU [15] ALGER [16]
DJELFA [17] JIJEL [18] SETIF [19] SAIDA [20] SKIKDA [21] SIDI BEL ABBES [22] ANNABA [23] GUELMA [24]
CONSTANTINE [25] MEDEA [26] MOSTAGANEM [27] M'SILA [28] MASCARA [29] OUARGLA [30] ORAN [31] EL BAYADH [32]
ILLIZI [33] B.B.ARRERIDJ [34] BOUMERDES [35] EL TARF [36] TINDOUF [37] TISSEMSILT [38] EL OUED [39] KHENCHELA [40]
SOUK AHRAS [41] TIPAZA [42] MILA [43] AIN DEFLA [44] NAAMA [45] AIN TEMOUCHENT [46] GHARDAIA [47] RELIZANE [48]

Présentation de la wilaya

Boumerdès est rentrée dans l´histoire de l'Algérie pour avoir été, l´espace de quelques mois, sous le nom de Rocher Noir, le siège de l´exécutif Provisoire de la République Algérienne. Auparavant, pendant la guerre de libération, la wilaya avait, du fait de sa proximité avec la zone autonome d´Alger et les montagnes de grande Kabylie, pris une part active à la lutte armée et constituait une base arriére et de transit importante pour les combattants et les armes. Région à vocation agricole, avec une pluviométrie conséquente et des ressources hydrauliques importantes grâce à la présence de trois barrages (Beni Amrane, Keddara et le Hamiz), Boumerdès, érigée en wilaya en 1984 est aussi à la pointe en matiére d´industrie grâce à ses multiples entreprises qui emploient des milliers d´ouvriers.
En plus de ces deux secteurs essentiels dans l'économie de la wilaya, celle-ci possède des potentialités énormes en matière de tourisme avec une câte de 120 km dont les plages et les ports de plaisance qui attirent de plus en plus d´estivants. Avec l´ouverture du marché touristique au capital privé, nul doute que ce secteur connaitra dans les prochaines années un développement important. Pourtant, ce qui fait la spécificité de cette wilaya, c´est son caractère universitaire.
Le chef - lieu de wilaya, qui reste malgré tout une petite ville, compte en effet, neufs instituts qui forment notamment la quasi-totalité des cadres techniques du secteur des hydrocarbures. Avec tous ces atouts auxquels il faut rajouter celui de sa proximité de la capitale, nul doute que la wilaya de Boumerdès constituera à l´avenir un pâle important de développement. Peut être faut-il y avoir la bénédiction du saint local, Sidi Boumerdés, patron de la ville à son origine

Géographie

Boumerdès est une wilaya côtière du centre du pays (Alger) qui s'étend sur une superficie de 1 456,16 km2 avec 100 km de profil littoral allant du cap de Boudouaou El Bahri à l'ouest, à la limite orientale de la commune de Afir.
Boumerdès est située à 45 km à l'est de la capitale Alger, à 52 km à l'ouest de Tizi Ouzou, à 25 km au nord de Bouira.
Boumerdès est une wilaya à vocation agricole. Elle constitue un carrefour de passage de la capitale dont elle est distante de 45 km vers l'est du Pays et de Tizi Ouzou par des voies de communication diverses (chemins de fer et autoroute). Son chef-lieu est distant de 35 km de l'aéroport international d'Alger (Aéroport d'Alger - Houari Boumédiène).

Histoire

Fin mars 1962, lors de la période transitoire (passage de la souveraineté Française à la souveraineté Algérienne) c'est à Rocher Noir que s'installe l'Exécutif provisoire ce qui vaut parfois à la localité d'être désignée comme la capitale politico-administrative de l'Algérie.
La commune de Rocher Noir est créée en regroupant celles de Bellefontaine et Corso, le premier maire de Boumerdès de 1962 à 1968 est Feu Baba-aissa Slimane14. En décembre 1967 et à la suite du nouveau découpage administratif, Rocher Noir est intégrée à la commune de Thniet Beni Aïcha15.
En 1962, la ville a hébergé l'Exécutif provisoire présidé par Abderrahmane Farès.
En 1964, Boumerdès est devenu une ville universitaire de rayonnement africain. La ville a été le siège du Centre Africain des Hydrocarbures et des Textiles (CAHT) en 1964. En 1973, le CAHT a été transformé en deux écoles d'ingénieurs et de techniciens supérieurs : Institut National des Hydrocarbures et de la Chimie (INH), Institut National des Industries légères (INIL).Institut national des industries manufacturières(INIM).
D'autres écoles ont connu le jour depuis, avec notamment l'Institut national de génie mécanique (INGM) en 1975, l'Institut Algérien du Pétrole (IAP) en 1974 après son déménagement de Dar el-Beida, l'Institut National de la Productivité et du Développement Industriel (INPED) en 1967, et l'Institut national d'électricité et d'électronique (INELEC) en 1977. Depuis 1996, ces écoles d'ingénieurs sont placées sous tutelle universitaire pour donner par la suite l'Université M'Hamed Bougara de Boumerdès (UMBB), à l'exception de l'IAP qui est transformé en centre de perfectionnement et de spécialisation en énergie dont le statut est celui d'une entreprise.
En 1984, la commune de Boumerdès est créée en même temps que la wilaya éponyme dont elle est le chef-lieu.
La région a été touchée par un séisme le 21 mai 2003 de 6,8 de magnitude16 dont l'épicentre se situait dans la commune de Zemmouri, et qui a fait plus de 3 000 morts et causant de nombreux dégâts matériels. L'une des cités les plus touchées était « les 1200 logements », et la cité « 11 décembre 1960 ».

Situation géographique:

BOUMERDES
35000
81.91.80
Vwboumerdes.swf
Bord de mer. A 50 Kms à l'Est d'Alger.
647389 habitants
1356 km²
46 communes
Liste des communes: